La chambre est censée être une pièce relaxante et paisible et requiert donc une bonne isolation phonique pour améliorer son confort acoustique.

Après une longue journée de travail, vous avez droit à une bonne nuit de sommeil pour pouvoir reprendre des forces. Toutefois, cela est impossible si vous entendez les tapages de vos voisins, les bruits de la télévision de vos enfants et tout autre bruit indésirable venant de l’extérieur. En fait, ces nuisances sonores peuvent engendrer plus de stress et de nuit blanche. Par conséquent, pour profiter d’une nuit paisible, envisagez de refaire l’isolation phonique de votre chambre. Voici quelques conseils pour une bonne isolation phonique de ses volets, murs, sols, fenêtres, portes.

Le principe de la propagation du son

Tout d’abord, la compréhension de la propagation du son s’impose avant de commencer l’isolation phonique de votre chambre. En fait, il existe deux types de son : son aérien et son structurel.

Le son aérien

Le son aérien se propage dans l’air. De ce fait, chaque son capté par l’oreille est un son aérien. En fait, ce sont les bruits de la télévision, les bruits de la circulation, la voix d’une personne, les aboiements des chiens, etc.

En fait, ce type de bruit est comme l’eau. Cela veut dire qu’il peut entrer dans votre chambre en passant sous une porte, à travers une fenêtre et partout où il y a un petit trou ou un espacement.

Sachez que même le fait d’accrocher une image sur un mur peut ruiner la qualité sonore dans votre chambre. Par conséquent, pour réussir l’isolation phonique de votre chambre, vous devez trouver tous les points d’entrées des bruits aériens.

Le son structurel

Contrairement au son aérien, le son structurel fait référence à des vibrations transportées à travers un objet, comme les pas, un marteau qui frappe le mur, des objets qui tombent, etc. En général, le son structurel provient des murs et du plafond. L’isolation phonique de ce type de bruit est assez difficile.

L’isolation phonique des murs de votre chambre.  

Les panneaux rigides

Les panneaux rigides sont l’un des meilleurs moyens d’isolation phonique pour les murs de votre chambre. Ces derniers peuvent être fabriqués avec de la laine de roche ou de la laine de verre. En fait, ces panneaux empêchent les bruits de rebondir sur les surfaces dures. Pour les mettre en place, vous n’avez qu’à les accrocher sur les murs de votre chambre.

Les cloisons sèches

Vous pouvez également mettre en place des cloisons sèches afin d’isoler votre chambre des voisins bruyants. En fait, elle est composée de deux noyaux de gypse denses séparés par une couche de polymère viscoélastique. Par conséquent, les cloisons sèches peuvent stopper tous les bruits venant de l’extérieur.

La mousse en polyuréthane

Pour améliorer le confort acoustique dans votre chambre, scellez les jointures, les câbles électriques ainsi que tous les trous de votre mur à l’aide de la mousse en polyuréthane.

L’isolation phonique du plafond de votre chambre

Pour isoler le plafond, la première approche est de suspendre un faux plafond grâce à des ossatures métalliques. Cette approche limite les bruits de choc venant de vos voisins qui habitent à l’étage supérieur. Puis, remplissez les jointures avec la laine de verre ou laine de roche semi-rigide. La deuxième approche est de coller des sous-plafonds en rouleaux ou en plaques. Cela limitera les bruits indésirables venant du plafond.

L’isolation phonique du sol de votre chambre

Pour limiter les bruits sonores venant du sol, il convient de mettre en place des sous-couches acoustiques minces sous le revêtement de sol (parquet, carrelage, bois, etc.). Pour plus d’efficacité, vous pouvez également mettre un tapis épais sur le sol. En fait, ce dernier a pour vertus d’absorber le son.

L’isolation phonique de la porte de votre chambre

L’espace qui se trouve sous la porte peut laisser entrer le bruit. De ce fait, pour régler ce problème, remplissez cet espace à l’aide d’un bouchon de tirage ou d’un balai en silicone. Puis, scellez le haut et les côtés de la porte avec de la mousse en polyuréthane.

L’isolation phonique des fenêtres de votre chambre

Pour empêcher les bruits extérieurs d’entrer à travers les fenêtres, vous pouvez mettre en place des inserts de fenêtres. Ce sont des panneaux en verre ou acrylique que vous installez sur vos fenêtres existantes. En fait, ils sont conçus pour créer un joint étanche à l’air afin de réduire le bruit extérieur de 50 % ou plus. À part cela, vous pouvez également poser des rideaux insonorisés.