L’étanchéité à l’air est la capacité d’un bâtiment à faire face à l’air. Pour garantir un confort thermique aussi bien en été qu’en hiver, construire une maison étanche à l’air est capital. Quels sont les points à souligner ? Quelles sont les incidences sur le PEB ? Comment atteindre les performances d’étanchéité à l’air élevées ? 

Les points à souligner

Il est essentiel de souligner qu’un mur non étanche augmente les risques d’apparition de ponts thermiques. De ce fait, au moment de la construction, veillez à ne pas négliger les points de jonctures et les zones les plus sensibles de la maison, comme les combles, la toiture… D’un endroit à l’autre, la transition de matériau se doit d’être ésotérique. Il est généralement conseillé d’appliquer une couche de plâtre sur vos murs maçonnés, car cela les rend plus hermétiques.

Pour une paroi à ossature en bois, les panneaux rigides sont les principaux matériaux dans le maintien de l’imperméabilité et mettant l’accent sur les nœuds de construction entre les panneaux. Néanmoins, il faut limiter au minimum les percements de l’écran à l’air, en choisissant les endroits idéaux pour chaque installation technique (eau, gaz, électricité, chauffage, ventilation). Quoi qu’il en soit, l’étanchéité à l’air ne doit pas être absolue. Une ventilation mécanique contrôlée ainsi qu’une isolation thermique épaisse doivent y être associées pour être vraiment efficaces.

Les incidences sur le PEB

Il est tout à fait possible de mesurer ou de tester l’étanchéité à l’air par le recours à l’infiltrométrie ou « Blower-door ». Ce test détermine le nombre de fois où le volume d’air complet dans un bâtiment est remplacé en une heure. Elle est exprimée en m3/h.m2 et est présentée sous forme d’un indicateur v50. Pour cela, l’opération consiste en l’installation d’une porte soufflante à l’entrée du bâtiment, de façon à connaitre la différence de pression interne et externe de la maison.

Généralement, il est souhaitable de le faire tout le long du chantier, de manière à être plus efficace, et cela, pendant toutes les étapes de constructions. Comme tout autre travail, le test impose un budget. En moyenne, il coûte entre 400 et 900 euros et cela dépend grandement de la superficie totale de la maison ainsi que de l’entreprise contactée. Cependant, vous n’êtes pas obligé de le faire et le responsable PEB (Performances énergétiques du bâtiment) dans son calcul affectera une valeur standard par défaut de 12.

Comment atteindre les performances d’étanchéité à l’air élevées ?

Pour une meilleure performance d’étanchéité à l’air, quelques points essentiels sont à relevés :

  • La conception, préliminaire essentiel : évaluation de l’ampleur des travaux et étude minutieuse pour s’assurer de la faisabilité et de l’efficacité de ces activités. Quelques étapes sont à penser : déterminer le volume à étanchéifier et l’emplacement de l’écran, bien positionner les installations techniques, choisir la nature de la barrière, etc.
  • Construire étanche : la suite logique
  • La mise en œuvre soignée reste la clé, en abordant les maçonneries et parois en béton, les parois légères, les toitures à versants, les toitures plates, les menuiseries et leur jonction avec les gros œuvres et la gestion des percements.
  • Le contrôle du résultat et les mesures intermédiaires en fin de travaux pour mieux prévoir les améliorations à apporter