Si vous disposez de combles dans votre maison, leur rénovation peut se faire de différentes façons. Les travaux seront pris en charge par les artisans et il existe des moyens de réduire drastiquement la facture totale.

Isoler des combles perdus

Dans une maison, vous pouvez disposer de combles perdus ou aménagés. Ils sont perdus quand les conditions ne sont pas réunies pour en faire une nouvelle pièce sous les toits : hauteur sous plafond trop faible, difficulté d’accès à la pièce, présence d’une charpente fermette. La méthode la plus facile et la moins chère est l’isolation par soufflage. Les artisans répandent de l’isolant réduit en flocons sur le plancher de la pièce afin d’assurer une bonne protection contre les pertes de chaleur. Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

Si vous souhaitez garder un accès à votre plancher, il faudra demander une isolation dans les rampants de la toiture. Légèrement plus onéreuse que le soufflage, cette méthode vous permet de pouvoir utiliser votre pièce comme débarras mais pas de créer de nouvelle surface habitable.

Isoler les combles aménagés

On parle de combles aménagés quand la structure vous permet de créer une nouvelle pièce et donc d’augmenter la surface habitable de votre logement. Attention, la hauteur sous plafond doit être suffisante et la pièce doit disposer de fenêtre de toit. Tous les éléments de votre rénovation doivent être pris en compte lors de l’isolation des combles. La méthode en double couche permet de payer un peu moins cher mais elle a l’inconvénient de vous faire perdre un peu de surface.

Si vous souhaitez la rénovation la plus esthétique possible, le sarking est la technique qu’il vous faut. Mais dans ce schéma, les artisans doivent démonter la couverture du toit pour y placer l’isolant avant de replacer une couverture neuve. Cette méthode est bien plus onéreuse et elle est surtout conseillée si vous devez également rénover votre toiture pour refaire votre pièce.

Comment faire des économies sur la facture ?

Une isolation de toiture représente un certain budget dans votre rénovation énergétique mais des aides publiques peuvent vous permettre de faire baisser la facture, voire de réaliser les travaux gratuitement. Peu importe votre situation fiscale, vous pouvez bénéficier de la TVA réduite à 5,5% ou 10% pour l’achat de matériaux et la main-d’oeuvre. Vous pouvez également demander un crédit d’impôt même si votre foyer fiscal est considéré comme non imposable.

Si vos revenus sont modestes, vous pouvez également demander votre éligibilité auprès de l’Agence nationale de l’Habitat. Les aides de cet organisme permettent de financer près de la moitié des travaux mais vous devrez répondre à des conditions après la réalisation des travaux. Pour l’isolation, vous pouvez aussi demander à bénéficier de la prime énergie auprès des fournisseurs d’énergie. Mais pensez à contacter tous les organismes avant de signer un devis avec un artisan.