En été, surtout pendant les périodes de canicule, la chaleur est frappante. Vous transpirez de partout, vos vêtements vous collent à la peau, vous avez de plus en plus besoin de vous rafraichir. Si vous cherchez un moyen de garantir la fraicheur de votre intérieur, l’isolation thermique est là pour satisfaire à vos besoins, tout en réduisant vos factures.

Les travaux d’isolation contre la chaleur

Pour garantir une bonne isolation thermique contre la chaleur, vous devez privilégier les endroits qui laissent à découvert la chaleur extérieure. En effet, pour que vos travaux soient efficaces, vous devez commencer par les combles et la toiture. Étant les premiers endroits de la maison, en contact avec le soleil (source énergétique), ils sont les responsables originels, à la fois de la fuite et de la pénétration de la chaleur. Puis continuez avec les vitres et les autres parois vitrées (fenêtres, portes, vérandas…). En général, les volets, les persiennes et stores sont obligatoires pendant les périodes caniculaires. Vous pouvez par la suite isoler vos murs internes et externes ainsi que vos sols et planchers. Pour ce faire il vous faut bien choisir le meilleur isolant thermique selon les endroits auxquels ils sont destinés. Plusieurs choix sont possibles en partant des matériaux synthétiques jusqu’aux isolants minéraux.

Les meilleurs isolants contre la chaleur

Un isolant thermique est adapté à un endroit bien précis de la maison. Son efficacité dépend de plusieurs facteurs tels que : la résistance thermique, l’étanchéité à l’air, une bonne ventilation et la qualité de pose. Dans cette optique, il est essentiel de savoir que plus un matériau est conductible, plus il n’est pas isolateur et donc n’est pas efficace contre la pénétration de la chaleur. Pour l’insonorisation des murs extérieurs, de la toiture, des combles, des planchers, la laine de bois est la plus adaptée, en raison de sa forte inertie et une faible conductivité thermique d’environ 0,040W/m. Quoi qu’il en soit vous pouvez aussi opter pour les matériaux synthétiques, efficaces, mais cependant toxiques. Par ailleurs, pour l’isolation thermique des murs intérieurs, des sols et des toitures en pente, la ouate de cellulose vous est recommandée.

D’autres façons de protéger votre maison contre la chaleur

En effet, il est possible d’associer une bonne isolation thermique et les principes bioclimatiques afin de maintenir la fraîcheur dans votre maison. Vous êtes sur le point de construire votre maison, il est important e considérer l’orientation du vent, ainsi que le relief tout en préservant les ouvertures imposantes, comme les baies vitrées, du flanc ouest, étant donné que la chaleur y est plus rude en été. Pensez, plutôt au côté sud. L’environnement immédiat de votre habitat compte tout aussi autant pour vous protéger contre la chaleur extérieure. Songez à un espace zen avec des pergolas et des arbres à feuilles caduques comme le bouleau, l’érable ou le chêne, qui vous promettent un bel ombrage l’été et vous laissent profiter des rayons du soleil en hiver. Vous pouvez également opter pour des tons clairs pour la coloration de vos murs et façades, car ils possèdent un fort pouvoir de réflexion contre la chaleur.