D’une manière générale, l’isolation est une donnée importante du bâtiment, ne serait-ce que pour optimiser la déperdition d’énergie et de chaleur. La réglementation se fait à ce titre de plus en plus stricte, y compris pour les immeubles d’habitation. Voici comment vous pouvez isoler la plomberie de votre immeuble, ainsi que les tuyaux de chauffage.

Petit tour d’horizon de l’isolation

L’isolation du bâti est devenu avec le temps une préoccupation de premier plan, que ce soit sur le plan thermique comme acoustique. On estime en effet que le bâtiment représente à l’heure actuelle le secteur le plus consommateur d’énergie – plus de 40% de la consommation à l’échelle nationale. Mais c’est également l’un des postes les plus gourmands en matière de production de Gaz à Effet de Serre. On considère ainsi que près de 20% des émissions nationales proviennent du secteur du bâtiment. D’où l’importance de prévoir des travaux d’isolation, ou un programme de rénovation énergétique selon les contraintes et les situations. Ces travaux permettent à terme de réaliser d’importantes économies d’énergie. L’un des exemples les plus éloquents en matière d’isolation est le calorifugeage, qui désigne le procédé d’isolation des canalisations d’eau et de chauffage, permettant de neutraliser toute déperdition de chaleur.

En quoi consiste l’isolation des tuyaux et circuits d’eau chaude ?

L’isolation des tuyaux et circuits d’eau chaude s’appelle, comme nous l’avons vu ci-dessus, le calorifugeage. Cette action d’isolation permet de réaliser des économies d’énergie, notamment dans le cas d’une canalisation qui passe dans une zone non chauffée. En effet, des pertes de chaleur importantes peuvent également se produire à niveau, souvent loin des pièces à vivre. De fait, l’acheminement de l’eau est susceptible de faire perdre jusqu’à 20% des calories présentes dans l’eau, avec pour conséquence un accroissement notable de la consommation d’énergie et des dépenses énergétiques liées. Pour corriger ce phénomène, le calorifugeage est une solution efficace et relativement peu onéreuse. On utilise également ce procédé pour les installations de froid, ceci afin de limiter la déperdition ainsi que les phénomènes de condensation éventuels.

Est-il possible d’obtenir des primes pour l’isolation par calorifugeage ?

L’objectif national français est de réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre. C’est dans cette optique que des Certificats Economie Energie (CEE) ont été mis en place, en lien avec la Loi Transition Energétique. L’action de calorifugeage répond parfaitement à ces nouvelles contraintes, et permet dès lors de bénéficier de subventions –que l’on connait également sous l’appellation de prime énergie. Notons au passage que le calorifugeage est une opération d’isolation qui nécessite en réalité très peu de gros œuvre. L’artisan à l’œuvre sur l’isolation des tuyaux de chauffage et eau sanitaire travaille uniquement avec des partenaires disposant du précieux label RGE – obligatoire pour obtenir le financement total via les CEE. En passant par une société collectrice de CEE, le maître d’œuvre s’assure d’obtenir l’appui de professionnels qualifiés et certifiés, et dans le respect total des délais préalablement fixés. Pour obtenir un financement à 100% via une prime énergie, certaines conditions doivent toutefois être remplies – comme la nature du patrimoine et de la zone climatique.